22/02/2019
vbeudet

PRISON POUR LE CHAUFFARD

Dans la nuit de lundi, le 18 février, à Alès,un chauffard sans permis et alcoolisé, a pris la fuite à bord de sa voiture quand il a aperçu les collègues. Après une course poursuite de trois kilomètres, il a foncé sur une voiture de police municipale qui tentait de le ralentir.

En comparution immédiate au tribunal correctionnel d’Alès, ce jeudi après-midi,  l’individu n’a cessé de nier l’évidence.

Les faits:

Ce lundi soir, l’homme vient de frapper son ex-compagne qui a prévenu les policiers. Il est minuit. Si la nuit est noire, la route, elle, est parfaitement éclairée. Les images de la vidéosurveillance, qui a filmé l’intégralité de la scène, sont d’ailleurs d’une très grande qualité. Mais l’homme a une explication : « C’est parce que je regardais derrière moi pour voir où était la voiture qui me suivait et quand je suis revenu à moi, j’ai percuté la voiture de police. J’ai même pas eu le temps de freiner ». Et quand la présidente lui signale qu’au lieu de tourner la tête vers l’arrière, il aurait pu se servir de son rétroviseur, José ne sait plus, rappelle qu’il avait bu cinq bières fortes et qu’on peut regarder son casier avec ses 27 condamnations, il ne s’en est jamais pris à des policiers, avec sa « parole d’homme » en prime.

Sauf qu’en épluchant le casier judiciaire dans le détail, la présidente retrouve une condamnation pour des violences sur un policier… « Oui, je lui ai mis un coup de tête, mais il a voulu faire l’homme », explique-t-il avant de rassurer l’assistance : « Mais je n’ai jamais rien eu contre la police ».(extrait article objectif Gard)

Les collègues de la police municipale d’Ales sont passés tout près de la mort.

Pour l’un 15 jours d’ITT et un traumatisme grave, tendon d’Achille brisé pour l’autre: 30 jours d’ITT.

Le tribunal condamne le chauffard à quatre ans.

La CFDT apporte tout son soutien aux collègues et leur souhaite un prompt rétablissement.

Sources et Photos: Midi Libre, Objectif Gard