16/05/2018
chaloinp

Tract National

Mobilisation du 22 mai 2018

 

Face à un gouvernement qui refuse pour l’heure de sortir de sa seule vision budgétaire de la transformation de l’action publique.

La CFDT réaffirme son refus d’une approche uniquement budgétaire de la fonction publique, sans vision d’un service public de qualité, garant de la cohésion sociale et accessible à tous les usagers.

La CFDT veut peser sur le rendez-vous salarial dont elle a obtenu, avec sept autres organisations syndicales, qu’il se tienne mi-juin et non à l’automne comme le voulait le Gouvernement. La CFDT Fonctions publiques entend réaffirmer son exigence de mesures collectives et attend des réponses sur la valeur du point, la mise en oeuvre du protocole Parcours professionnels, carrières, rémunération (PPCR), ou encore la compensation de la CSG et l’égalité professionnelle femmes-hommes. Elle réaffirme son opposition au jour de carence.

La CFDT n’a pour l’heure pas vu d’ouverture sur ses revendications, alors que tous les voyants commencent à virer au rouge et que l’inquiétude des agents, sur le recours accru aux contractuels, le salaire au mérite, l’avenir des missions de service public ou la place du dialogue social, est réelle.

Cette mobilisation du 22 mai est un coup de semonce au gouvernement, afin qu’il se mette à l’écoute des agents et de leurs revendications.