16/03/2018
chaloinp

Tract Départemental

Police municipale de Biarritz : la grève de tranchée est déclarée !

Police municipale de Biarritz:

La grève de tranchée est déclarée !

Suite au préavis de grève déposé le 6 mars 2018 et pour lequel la municipalité n’a même pas jugé utile d’organiser la moindre réunion de négociation prévue par la loi ou contact, les agents de nuit de la police municipale de Biarritz entament une grève reconductible

le vendredi 16 mars 2018

Monsieur le Maire de Biarritz, conseillé par son administration est dans le déni de la réalité que vivent les policiers depuis maintenant trop longtemps. Il prive ainsi ses administrés de manière tout à fait irresponsable d’un service public de qualité auquel ils sont attachés et devraient pouvoirprétendre.

Le mépris affiché et assumé par la collectivité vis à vis des collègues policiers nous contraint aujourd’hui à réagir sous forme d’action.

La grève sera reconduite tous les vendredis et samedis soir durant l’année 2018 jusqu’à obtention d’un accord.

Le syndicat CFDT interco64 assumant ses responsabilités revendique l’ouverture de négociations sur les points suivants:

  • Que la collectivité revoit sa position concernant la dotation de l’armement létal.
  • L’augmentation des effectifs.
  • L’attribution de tout le matériel nécessaire en état de fonctionnement (parc auto, transmissions, éthylotest, bâtons télescopiques individuels, matériel de protection pour entrainements aux bâtons, gilets pare-balles…).
  • Un déroulement de carrière au délai minimum et non maximum.
  • Le relèvement du niveau d’I.A.T des agents de police municipale.
  • La reconnaissance des risques professionnels, de pénibilité, du travail de nuit par une revalorisation des indemnités.
  • La mise en place effective de la protection fonctionnelle autant que de besoin (mise à disposition d’un soutien juridique des agents victimes de violences).

Un premier rassemblement aura lieu ce vendredi 16 mars 2018 à 18h30 devant la mairie de Biarritz pour l’ouverture de la grève de tranchée….Certains manifestants (policiers)porteront un masque blanc pour des raisons de sécurité eu égard au contexte de menace terroriste.